Skip to content

I'm not your Negro

de James Baldwin et Raoul Peck
25 mai 2020
I’m not your Negro

Témoignage – Racisme – Humanité

bille-verte

Suite au mouvement “Black Lives Matter”, j’ai eu envie de découvrir des auteur.e.s noir.e.s et de lire des oeuvres sur le thème du racisme.
Voici le premier de ma sélection!

separateur3-min

“I’m not your Negro” est un livre un peu particulier, puisqu’il a été fait d’après le documentaire du même nom. Raoul Peck, cinéaste, qui voulait rendre hommage à James Baldwin. Après plusieurs années de recherches, Gloria, la sœur de Baldwin, donne alors à Raoul Peck ce qui sera la clé de voûte du documentaire : des notes, l’embauche d’un livre témoignage que Baldwin voulait écrire sur trois grandes figures de la lutte pour les droits des noir.e.s : Medgar Evers, Malcom X et Martin Luther King Jr.
Trois hommes que Baldwin connaissait personnellement. Trois amis qu’il a perdus, assassinés dans leur combat.
« I’m not your Negro » est composé de ces notes, d’extraits de films, de photos, d’interviews que Raoul Peck a rassemblés pour donner un chef d’œuvre.

C’est un livre qui m’a bien sûr extrêmement touché, d’autant plus dans le contexte actuel où l’on prend conscience que les combats sont loin d’être terminés. Baldwin a une sensibilité incroyable, qui a vraiment résonné en moi. Au delà du racisme, il parle aussi de l’humanité, de cette drôle d’humanité avec un regard à la fois doux et amer, avec des mots justes et percutants. J’ai pleuré plus d’une fois.

Lisez ce livre. Il est court et très facile à lire. Tout le monde devrait lire ce livre.
Il est temps d’arrêter de fermer les yeux. De se renseigner, de lire, de regarder, mais surtout d’écouter. D’écouter humblement.

Black Lives Matter

separateur3-min

“Car aucun royaume ne peut se maintenir par la force seule.
La force ne fonctionne pas comme ses partisans le croient.
Elle ne révèle pas à la victime la puissance de son adversaire.
Au contraire, elle révèle la faiblesse, voire la panique de cet adversaire,
et cette révélation permet à la victime de s’armer de patience.”

“Ce n’est pas des chiffres qu’il faut, c’est de la passion”. 

“Pour nier la réalité sociale, les gens finissent par vous dire : “Mais que vous êtes amer!”
Bon, il se peut que je le sois, ou non, 
Mais si je l’étais j’aurais de bonnes raisons. 
Parmi elles, en premier lieu, l’aveuglement ou la lâcheté des américains
qui veulent nous faire croire qu’il n’y a dans cette vie aucune raison d’être amer.”

bille-verte

Est-ce que vous avez lu ce livre? Ou vu le documentaire? Pour ma part j’ai très envie de découvrir les romans de James Baldwin!
Prenez soin de vous <3

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles connexes sur le thème #Discrimination

A la Mémoire de Dinah

Une illustration à la mémoire de Dinah, une adolescente victime de harcèlement scolaire

Exposition Inaugurale de la Bourse de Commerce

Une exposition riche et diversifiée pour inaugurer le musée d'art contemporain de la Bourse de Commerce!